La vidéoprotection, un outil au service de la tranquillité

Visuel vidéoprotection Chazelles-sur-Lyon
La ville de Chazelles-sur-Lyon est équipée d’un réseau de 44 caméras de vidéoprotection.

La vidéoprotection, comme son nom l’indique, a une vocation essentiellement préventive. Si le volet répressif existe, il doit rester marginal, mais il est néanmoins nécessaire pour son caractère dissuasif.

Le réseau de la ville est notamment équipé de systèmes infra-rouges pour un visionnage nocturne optimum, comme sur les axes routiers principaux aux entrées de la ville. Les autres appareils sont disséminés sur l’ensemble de la commune, notamment sur l’hypercentre et aux divers endroits « sensibles », établissements scolaires par exemple.

Débuté à la fin des années 2000, le réseau a été progressivement étendu au fil des années. Il est régulièrement entretenu et remis en état par une société prestataire liée contractuellement avec la commune. De plus en plus de petites municipalités rurales franchissent le pas, ce qui tend à prouver l’efficacité de la vidéoprotection et valide l’initiative prise par la ville voici plus de 15 ans. Le retour sur expérience est plus que positif. Cet outil est très exploité par la gendarmerie nationale (visionnage sur réquisition du parquet). Les caméras ont contribué à l’élucidation de nombreuses affaires judiciaires.

Le cadre juridique du visionnage des images est très strict et peut être effectué uniquement par un nombre restreint de personnes habilitées. Afin d’optimiser l’utilisation de la vidéoprotection, par décision du Conseil Municipal du 15 juin 2021, et après validation de M. le Procureur de la République, il a été décidé de mettre en place, sur un périmètre ciblé, le principe de vidéo-verbalisation. Comme son nom l’indique, ce dernier autorise les agents assermentés de la Police Municipale à constater sur vidéos certaines infractions ciblées, infractions graves au code de la route mais aussi le non-respect aux règles élémentaires de salubrité. Exemple : dépôts sauvages de déchets. Là encore, l’aspect dissuasif doit rester la règle. La procédure de constatation puis verbalisation est très encadrée.

Les faits constatés, les récents aménagements de la voie publique sur la commune ainsi que les futurs projets programmés entraînent une réflexion permanente sur nos futurs investissements en matière de vidéoprotection. Dès 2024, les efforts vont être poursuivis avec la pose de nouvelles caméras. Ceci dans un but affirmé de toujours optimiser la tranquillité des chazellois(es).

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×