Aggravation de la situation de sécheresse : niveau d’alerte renforcée

Par arrêté préfectoral DT-22-0384, aggravation de la situation de sécheresse, les Monts du Lyonnais passent en niveau d’alerte renforcée jusqu’au 31 octobre.

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis le début de l’année, ayant conduit le placement du département en vigilance le 24 mai, puis les secteurs du Gier et des Monts du Lyonnais en alerte le 8 juin.

L’épisode actuel de fortes chaleurs a accéléré la baisse des débits des cours d’eau du département, ils sont ainsi faibles voire très faibles pour une fin juin. Les perspectives météorologiques, si elles comportent des épisodes orageux à compter de mardi, ne permettent pas d’envisager d’amélioration pérenne de la situation hydrologique.

De fait, il convient de prendre des mesures afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques.

Ainsi, les évolutions suivantes sont actées :
– Les zones Monts du Lyonnais et Fleuve Loire Amont passent en alerte renforcée, les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont accentuées :

Pour les particuliers

• interdiction d’arrosage des fleurs et massifs fleuris ;
• limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers et plantations arborées : interdite de 8h à 20h.

Pour les usages économiques de l’eau (par les entreprises) :
• seuls les prélèvements indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés
• l’irrigation des cultures agricoles est soumise à des restrictions horaires supplémentaires, qui dépendent des cultures concernées et des matériels utilisés, l’irrigation des prairies de graminées est interdite. Ces limitations ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est totalement interdit.

L’État appelle chacun à limiter au maximum sa consommation d’eau, afin de préserver au maximum la ressource en eau et les milieux aquatiques.

Ces mesures sont susceptibles d’évoluer pour s’adapter à l’évolution de la situation climatique et hydrologique.

Des contrôles ont été réalisés et n’ont pas permis de constater de non conformité. Néanmoins, la pression de contrôle sera accentuée durant cette période par les services compétents (DDT, OFB…) pour s’assurer du respect de l’arrêté de restriction ainsi que des arrêtés préfectoraux individuels d’autorisation ou déclaration de prélèvement.

Dans cette période, il est nécessaire d’être vigilant aux feux de forêt et de végétation. Retrouvez les bons réflexes à adopter en suivant ce lien.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×